Lectures paresseuses

29 juillet 2015

Le gratte-ciel, un remède contre l'immensité de l'espace ?

ny_gratte_ciel

   

"On a prétendu que le gratte-ciel se justifiait par le manque d'espace des cités américaines, comme dans l'île de Manhattan. C'est le type même d'explication primaire,utilitaire qui passe à côté de l'essentiel. C'est le contraire qu'il faut dire: le gratte-ciel est la réaction normale l’excès d'espace, à l'angoisse des grands espaces ouverts de tous côtés, comme des abîmes horizontaux. La tour domine et maîtrise la plaine qui la cerne. Elle est un appel aux hommes dispersés, un centre de ralliement. elle est centrifuge pour celui qui l’habite, centripète pour celui qui la voit de loin. "

p.561/562,"Les météores"(1975), Michel Tournier, Folio N°905

chicago-skyline-01

 

Posté par Sepo à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 juillet 2015

Sérénité orientale face à l'agitation occidentale ?

  

411BTS1eXCL

"Au demeurant cet équilibre -qui a nom sérénité quand il a figure humaine - me paraît être la valeur fondamentale de la religion et de la philosophie orientales. Il est bien remarquable que cette notion de sérénité ait si peu de place dans le monde chrétien. La geste de Jésus est pleine de cris, de pleurs et de rebondissements. Les religions qui en découlent s'enveloppent d'une atmosphère dramatique dans laquelle la sérénité fait figure de tiédeur, d'indifférence, quand ce n'est pas de la stupidité. L'échec et le discrédit du quiétisme de Mme Guyon au XVIIe siècle illustrent bien le mépris de l'Occident tient les valeurs qui ne relèvent pas de l'action, de l'énergie, de la tension pathétique.

p.524,"Les météores"(1975), Michel Tournier, Folio N°905

Posté par Sepo à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 juillet 2015

Homosexualité et narcissisme

    "A la source de l'homosexualité il y a le narcissisme, et si ma main est si experte en l'art de saisir et de flatter le sexe d'autrui, c'est que dès ma plus petite enfance, elle s'est exercée à apprivoiser et à cajoler mon propre sexe."

p.333,"Les météores"(1975), Michel Tournier, Folio N°905

Posté par Sepo à 08:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juillet 2015

Eden bio, un bijou d'architecture contemporaine

Au 15-27 rue des Vignoles, Paris 20e:

  

13_francois_edenbio_popup

"Dans cet îlot disparate aménagé en  2009 par Edouard François, la nature est reine. Chaque logement est assorti d'un jardin ou d'un balcon et les fenêtres sont pré-équipées de pots de fleurs. Le sol originel de la friche urbaine a été remplacé par du terreau bio certifié Demeter. De fait, la moindre graine portée par les vents explose à la surface de ce sol aux vertus exceptionnelles. Seules les glycines qui grimpent sur les structures en bois des escaliers ont été intentionnellement plantées. A terme, elles formeront une véritable voûte au-dessus des maisonnettes. Celles-ci sont séparées par d'étroites venelles faisant écho aux nombreuses impasses présentes du quartier qui gardent la mémoire d'un passé viticole. deux serres enfin, abritent vélos, poussettes et boîtes aux lettres."

p.159,"Paris immeubles insolites(2015), Dominique Lebros, Parigramme

Le projet sur le site de l'architecte: http://www.edouardfrancois.com/projets/logements/details/article/145/eden-bio/#.VbEFnvm8TKA

 

 

Posté par Sepo à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juillet 2015

Tour de France et communion avec le paysage

map_route

   "La plupart des disciplines sportives se déroulent en un milieu artificiellement créé pour elles, le stade pour l'athlétisme, la piscine pour la nage, le terrain de foot ou le court de tennis. Mais dans quelques cas exceptionnels, l'homme se mesure avec la nature brute, comme dans l'alpinisme ou la voile. Aucune épreuve pourtant ne va aussi loin dans la communion avec le paysage que la course cycliste. La Grande Boucle épouse l'épaisseur et le tracé de l'Hexagone avec une émouvante fidélité. C'est au point que certains sites ne doivent leur célébrité qu'au Tour, comme les 17 tournants de Dampierre, les pavés du Nord ou le col du Galibier. Le modelé de la France profonde s'inscrit dans les muscles des coureurs et chaque jour le spectateur retrouve un morceau de sa patrie enrubanné par le peloton multicolore. C'est toute une imagerie tendre et rafraîchissante qui donne au Tour couleur et chaleur."

p.293,"Célébrations"(1999), Michel Tournier, Folio N°3431

Posté par Sepo à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



L'homosexualité et le vertige de la stérilité

 

laprocreationdelesprit

  "Au lieu que moi, labourant des collines d'ordures et jetant ma semence aux garçons, je suis voué aux gestes stériles, à un aujourd'hui sans hier ni lendemain, à un éternel présent désertique et sans saisons..."

p.235, "Les météores"(1975), Michel Tournier, Folio N°905

Posté par Sepo à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juillet 2015

L'imprévisible berce de Sibérie

wp53c88213

   "Mais revenons aux grands, et surtout à la plus grande, la mystérieuse berce de Sibérie (Heracleum sibiricum). Elle dépasse deux mètres cinquante et ses fleurs en ombelles ont facilement un demi-mètre de diamètre. Ses feuilles déchiquetées rappellent celles de la fameuse acanthe. Mystérieuse, oui, car elle ne fleurit que les deux ou trois ans, et en des points du jardin imprévisibles, choisis par elle-seule. C'est un monument végétal dont la majesté force le respect du jardinier le plus orthodoxe."

p.25/26, "Célébrations"(1999), Michel Tournier, Folio N°3431

http://www.fleurscaussescevennes.fr/berce%20de%20siberie.html

 

Posté par Sepo à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juillet 2015

Terreur communiste à Barcelone en 1937

 

81IqP-jHDUL

   "Au moment de quitter l'Espagne, le 2 juin 1937, Barcelone a sombré dans le cauchemar,"un climat [...] fait d'arrestations incessantes, de journaux censurés et de hordes de policiers armés patrouillant dans les rues". Dans une lettre adressée à Geoffroy Gorer, Blair écrit: "C'est un véritable règne de la terreur qui s'instaure: le fascisme qu'on impose sous prétexte de résister au fascisme, les gens qu'on garde en prison par centaines [...] et qu'on garde des mois sans jugement, les journaux qu'on interdit [...]."

p.207, "George Orwell"(2015), Stéphane Malter, Folio Biographie N°123

 

Posté par Sepo à 06:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juillet 2015

La curiosité comme manifeste littéraire et vision de monde

  

41MD46249XL

"A travers leur apparente disparité, ces quatre-vingt-cinq texticules ont en commun une certaine vision du monde. C'est celle que revendiquait Théophile Gautier lorsqu'il déclarait:" Je suis un homme pour qui le monde extérieur existe." Notons que l'auteur d'Emaux et Camées inaugure une famille de poètes résolument extravertis, primaires, solaires, spectaculaires qui s'appellent Leconte de Lisle, Heredia,, Mallarmé, Valéry, Saint-John Perse. ici l'espace commande sur le temps. L'oeil commande seul. Il compte plus que le coeur, et il n'a que faire des subtilités de la psychologie et des moiteurs de la vie intérieure. La beauté des êtres et des choses, leur bizarrerie, leur drôlerie, leur saveur justifient et récompensent une chasse heureuse et insatiable. La passion originelle fut la curiosité, puisque c'est elle qui fit cueillir le fruit de la Connaissance à Adam et Eve. Curiosité, c'est-à-dire appétit de découvrir, de voir, de savoir. Et aussi son admiration."

p.9, "Célébrations"(1999), Michel Tournier, Folio N°3431

Posté par Sepo à 06:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juillet 2015

Météorologie de l'Esprit-Saint

   

index

"L'Esprit-Saint est vent, tempête, souffle, il a un corps météorologique. Les météores sont sacrés. La science qui prétend en épuiser l'analyse et les enfermer dans des lois n'est que blasphème et dérision. "Le vent souffle où il veut et tu entends sa voix, mais tune sais ni d'où il vient, ni où il va", a dit Jésus à Nicodème. C'est pourquoi la météorologie est vouée à l'échec. ses prévisions sont constamment ridiculisées par les faits, parce qu'elles constituent une atteinte au libre arbitre de l'Esprit. Et il ne faut pas s'étonner de cette sanctification des météores que je revendique. En vérité tout est sacré. Vouloir distinguer parmi les choses un domaine profane et matériel au-dessus duquel planerait le monde sacré, c'est simplement avouer une certaine cécité et en cerner les limites. Le ciel mathématique des astronomes est sacré parce que c'est le lieu du Père. La terre des hommes est sacré, parce que que c'est le lieu du Fils. Entre les deux, le ciel est brouillé et imprévisible de la météorologie est le lieu de l'Esprit et fait lien entre le ciel paternel et la terre filiale. C'est une sphère vivante et bruissante qui enveloppe la terre comme un manchon plein d'humeurs et de tourbillons, et ce manchon est esprit, semence et parole."

p.158," Les météores"(1975), Michel Tournier, Folio N°905

Posté par Sepo à 15:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]