J'ai lu "Uranus" seulement au mois de décembre 2007 alors que j'avais vu le film en salle en 1990.
Le roman est exceptionnel dans la description de l'après-guerre, le film est porté par une distribution éblouissante, Depardieu en Léopold crève l'écran, Fabrice Lucchini glace le sang en doctrinaire froid.
017552