51T2qufOtoL

"On m'a parlé ces jours-ci d'un noyau de volontaires armés qui serait en voie de se constituer quelque part dans le centre de la France. Il s'agirait de former des hommes pour l'attaque de convois allemands et des postes isolés. C'est un genre de société qui me plairait beaucoup. Mais tout à l'heure, je me sens très tenté par la L.V.F. Faire la guerre en Russie avec des hommes dans le genre Malinier, ça ne doit être pas mal non plus. L'ennui, c'est que s'engager dans ces formations-là, il faut probablement l'autorisation paternelle et je sais que mon père ne me l'a donnera pas, tandis que pour rejoindre les autres, je n'ai besoin de de la permission de personne."

p.194, "Chemin des écoliers"(1946), Marcel Aymé Folio