affichend        A l'initiative de la paroisse de Sainte-Eugène, une messe solennelle a été célébrée à 19 h30 à Notre-Dame de Paris.
Conformément à l’antique coutume de la cathédrale, le clergé se rend en procession à la statue de Notre-Dame au chant du répons suivant :
Sancta et immaculata – répons processionnel et invocation à Notre-Dame de Paris – plain-chant grégorien et faux-bourdon de Mgr Jehan Revert, maître de chapelle de Notre-Dame de Paris, arrangé à 5 voix mixtes par Olivier Schneebeli. Arrivé à la statue de Notre-Dame, celle-ci est encensée au chant du Magnificat royal - psalmodie attribuée au roi Louis XIII, faux-bourdon traditionnel à Paris depuis le XVIIème siècle (c’est au chant de ce Magnificat que Paul Claudel reçut, devant la statue de Notre-Dame, la grâce de la conversion aux secondes vêpres de Noël, 25 décembre 1886)

L'émotion est grande quand la splendeur grégorienne s'élève dans l'antique nef parisienne.

http://www.schola-sainte-cecile.com/

Une joie ne venant seule, quittant Notre-Dame à 21h30 pour rejoindre le métro Saint-Michel, le calme des supporters dans la rue laissait deviner une nouvelle des plus réconfortantes, l'Italie sonnait le glas des rêves d'United Colors of Benetton: l'apothéose sous un ciel estival .