28 août 2008

Fabrique d'une "révélation" littéraire

         En période de rentrée littéraire, c'est l'avalanche de nouveaux romans et l'effervescence pour échapper à l'oubli auquel est voué 95 % de la production. Pour sortir de l'anonymat, il n'en reste pas moins des recettes dûment éprouvées, le filon de l'homosexualité militante n'étant pas des moindre, qu'on en juge: " La meilleure part des hommes", Garcia Tristan, Gallimard, 2008 Résumé Elisabeth, journaliste à Libération fait le portrait de trois hommes symboles de la fin des années... [Lire la suite]
Posté par Sepo à 08:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]