La tribune accordée à Rue 89 par Jacques Sapir apparaissait comme une ouverture inespérée dans le paysage intellectuel français, la joie est redoublée en retrouvant dans le nouveau numéro de la Nouvelle Revue d'Histoire, n°38, un entretien avec cet auteur avec notamment, p.39, cette parenthèse sur la mauvaise image de Poutine:

   "Mais il y a aussi le style de Vladimir Poutine si différent de l'image que nous nous faisons aujourd'hui du dirigeant politique. Par tempérament, et par formation, il s'attache plus à la substance qu'à l'apparence. Il n'est pas à l'aise dans le registre compassionnel et encore moins dans le style "people". Il nous renvoie une image opposée aux postures compassionnelles ou snobinardes aisni qu'à la mise en scène de la vie privée. Je me demande si la détestation très particulière que Poutine inspire à une partie des "faiseurs d'opinions"en France ne vient pas du remords qu'il suscite, quand il nous fait toucher du doigt à quel point notre propre image de la politique s'est dégradée."

http://www.n-r-h.net/    , "Le réveil de la Russie"n.38, 6.50 €, à acheter d'urgence en kiosque.
1244568071