30 septembre 2008

Le Paris haussmannien, quintessence de l'universalité parisienne ?

David, enfant né d'une liaison éphémère entre un français et une américaine, séjourne à Paris pour confronter son rêve de la France de la Belle-Epoque à la France contemporaine, de retour à New-York, il rumine ses réflexions: "On peut bien déplorer les outrages du baron Haussmann, éventrant l'ancienne cité pour édifier des quartiers bourgeois. Un siècle plus tard, son urbanisme se confond toujours avec l'image et le rêve de Paris. Un dédale ordonné relie les gares aux jardins, les jardins aux places, les places aux brasseries. Le... [Lire la suite]
Posté par Sepo à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 septembre 2008

Quand un Polonais découvre l'éclat du Midi: Gombrowicz

Dédié à Denis:     "Mais je me souviens très bien que lorsque j'aperçus pour la première fois au loin la surface immobile et étincelante de la mare latine, tandis que je pédalais au milieu de ce groupe de méridionaux déchaînés,(...) se révéla à moi d'un coup, comme si un rideau venait à se lever. Ce que n'avaient pas réussi à faire toutes les cathédrales et les musées de Paris, ce ruban de route vertigineux, qui piquait droit sur la mer, le fit: je compris soudain le Sud, la France, l'Italie, Rome et mille autres... [Lire la suite]
Posté par Sepo à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 septembre 2008

Une évocation de Tallinn en 1937

    "L'originalité de Tallinn, c'est d'avoir gardé intact ce noyau initial. Les siècles ont bâti tout autour. Mais, en dépit des incendies, des guerres et des modes, tours remparts, portes, églises, hôtels bourgeois et maisons seigneuriales sont restés debout; presque pas un ne manque à l'appel; si les morts du Dôme sortaient du tombeau, ils reconnaîtraient leur ville.    Au miracle de cette préservation le ciel du Nord vient ajouter un romantisme si attendu qu'il semble presque trop littéraire. Le flamboiement... [Lire la suite]
Posté par Sepo à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2008

Henri IV en aversion pour l'Espagne

    "S'il y a chez Henry un seul sentiment vrai, il s'agit bien de sa haine de l'Espagne. Celle-ci vient de loin; s'il garde quelques éléments de sa nature béarnaise, il possède alors au creux de lui cette méfiance anti-ibérique léguée par ces ancêtres, jointe au regret de la Navarre espagnole perdue. Mais ce sont les années durant lesquelles il lutte pied à pied contre la Ligne constamment renflouée par l'Espagne qui ont forgé définitivement cette aversion. En 1608 une lettre adressée à la marquise de Verneuil ne laisse... [Lire la suite]
Posté par Sepo à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2008

La brume matinale comme antidote du rationalisme ?

  "Après avoir jeté une bûcheuse dans la cuisinière à bois, je retourne m'appuyer  à la fenêtre et regarde le paysage englouti, cette campagne automnale favorable aux enchantements. Il suffit de suivre les variations du ciel, de sentir la force du vent et de la pluie, capables d'abolir instantanément l'organisation qui a tout recouvert , tout borné, tout délimitée. L'imagination des paysans était riche d'ignorance. La terre est désormais quadrillée, cartographiée, répertoriée; rien ou presque n'échappe à cette connaissance... [Lire la suite]
Posté par Sepo à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 septembre 2008

Etat d'esprit des Français sous Henri IV

    "Car le peuple peut bien maugréer contre les impôts et les milieux du pouvoir se regimber contre les offices, le trouble de conscience est le même tout au long du règne, celui qui creuse le fossé entre le roi et ses sujets: le roi est faussaire, un parjure, au fond de lui il est demeuré huguenot et tient pour la suprématie européenne du protestantisme. D'où cette guerre contre l'empereur , le roi d'Espagne et le pape. D'où ces généraux tous hérétiques. D'où ces alliances hors nature pour un Roi Très-Chrétien, les... [Lire la suite]
Posté par Sepo à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 septembre 2008

Aymé, ou l'art de l'ouverture

    Dans la continuité de Maupassant, Aymé excelle dans l'art de l'exposition. Un paragraphe s'impose pour donner la tonalité, la couleur de l'histoire qui prend naissance. Egale puissance d'évocation visuelle, de familiarisation immédiate avec le lecteur. L'ouverture de "La table-aux-Crevés" est exemplaire, en quelques lignes, le décor est planté:    "La cuisine était propre. Au milieu, l'Aurélie pendait à une grosse ficelle, accrochée par le cou. De grand matin, courbée sur son cuveau, elle... [Lire la suite]
Posté par Sepo à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2008

Deux françaises en Russie

     Ce dimanche est à La Frette sur Seine un jour de brocante, j'ai notamment trouvé un ouvrage de 1893, "Aventures de deux françaises en Russie-Le coq rouge", Constant Améro, en toile rouge pour un euro cinquante, la page 40 nous délivre une vision sombre de la Lituanie:"De distance en distance, la route traversait quelque pauvre village lithuanien. Quelquefois les habitations étaient toutes sur un même côté de la route, et une grande croix vermoulue, inclinée sur sa base, marquait l'entrée du... [Lire la suite]
Posté par Sepo à 22:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2008

La croix pattée: emblème du Vexin

Croix pattée, Guiry-en-Vexin Taillées dans un bloc de calcaire, les croix pattées datent des XIIe et XIIIe siècles. Croix commémoratives, de justice, de carrefour et solidement ancrées dans un socle de pierre massif, elles semblent faire partie du sol où elles ont été plantées. © Jean-Christophe Bardot/le bar Floréal.photographie
Posté par Sepo à 14:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 septembre 2008

Découvrir le Vexin français

  A l'occasion des Journées du Patrimoine, le soleil au rendez-vous, on laisse la voiture filer sur l'A15; après Cergy où commence le parc naturel du Vexin. Nous arrivons à Grisy-les-Platres, un parcours d'Art Contemporain s'expose chez des particuliers, on glissera sur la qualité des "œuvres" présentées ( à l'exception du peintre Delepine), l'art qui retient notre attention est ailleurs, c'est un art de vivre, dans l'entretien des jardins, des potagers, dans la réfection de maisons anciennes transformées avec goût.... [Lire la suite]
Posté par Sepo à 09:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]