Les-religieux-du-front-de-14-18-sortent-de-l-oubli_article_popin

"Depuis 1905, la France vit sous un régime séparation de l'Eglise et de l'Etat. Lorsque la guerre éclate, il y a peu d'aumôniers militaires. On en compte quatre par corps d'armée (deux catholiques, un protestant, un juif), un par division, tous affectés au service de santé. Avec la mobilisation et l'obligation du "service militaire égal pour tous", ce sont plus de 32 000 religieux qui rejoignent les armées. Tous, pour la plupart, sont patriotes et viennent grossir les rangs de l'Union sacrée. Ceux qui sont d'une classe postérieure à 1905 sont versés dans les unités combattantes - il y aura ainsi des prêtres officiers -les plus âgés étant affectés comme brancardiers ou infirmiers."

p125, "100 questions sur la Grande Guerre"(2014), Jean-Pierre Verney, La Boétie

 

 Un article sur le sujet: http://www.la-croix.com/Actualite/France/Les-religieux-du-front-de-14-18-sortent-de-l-oubli-2013-03-21-922957