Témoignage de la fille de Jean Héritier, écrit au début des années cinquante:

Jean Héritier

Jean Héritier, né au Vésinet le 19 janvier 1892 et mort à Versailles le 3 mars 1969, est un journaliste, écrivain, historien, militant royaliste et antisémite puis collaborationniste français. Jean Héritier, le fils d'un dreyfusard, porte des initialement dans sa jeunesse des convictions sociales démocrates.

http://wikipedia.org

"Je n'aurais pas garde d'oublier Rebatet et sa femme Véronique. Véronique, brune au regard d flamme, rrroulait les "r" comme une bonne Rrroumaine qu'elle était et avait le verbe haut. Rien ne lui résistait. Elle avait une tête de plus que Rebatet qui était, lui, petit et maigrichon. Cette différence de taille explique peut-être l'ascendant qu'elle exerçait sur son mari. Il était on ne peut plus drôle de voir Rebatet, qu'on aurait pu croire intrépide, d'après ses écrits, et capable de braver n'importe quoi et n'importe qui, filer doux devant la redoutable Véronique. Rentrant la tête dans les épaules, il obtempérait humblement au moindre désir de la virago. Elle n'avait qu'à prononcer d'un certain ton "Louchien" (Lucien) pour qu'il se tasse sur lui-même jusqu'à ressembler à un magot chinois grimaçant. Vraisemblablement, Les Décombres ne lui avaient pas permis d'éjecter suffisamment de bile,, il lui en restait encore assez pour donner à son visage bourré de tics nerveux une coloration jaunâtre et malsaine."

p.25,"17 Août 1944, il est grand temps de faire ses paquets..."(2015), Thérèse Langer, Editions Pierre de Taillac

Souvenir sonore de Rebatet invité chez Jacques Chancel: