Alexandre Soljenitsyne, mort le 3 août 2008 et inhumé mercredi 6 août dans le bois du monastère Donskoï à Moscou, un coin tranquille, à côté d'une chapelle, que le prix Nobel de littérature avait lui même choisi:

La-Russie-enterre-avec-ferveur-Alexandre-Soljenitsyne_article_main_large "La cérémonie fut splendide. elle se déroulait devant une fabuleuse iconostase à sept registres du XVIIIe siècle. elle dura six heures. Nous étions dans le carré de la famille, auprès du président de la Russie et du maire de Moscou. Je n'oublierai jamais cette longue cordée des humbles qui défila dans la fumée des cierges et les vapeurs d'encens, devant le cercueil ouvert, peu à peu submergé par une véritable muraille de fleurs.
Toute la Russie est là. Une marée humaine. Des silhouettes hors d'âge se pressent: les anciens camarades de combat, les gueules cassées, avec les insignes de rescapés du Goulag. Il y a de la gravité, du désarroi dans tous les regards. et surtout un profond recueillement. C'est le temps de la Miséricorde. Visiblement, ici, chez les orthodoxes, les beautés ancestrales des chants sont immuables. Il n'y a pas eu d'aggiornamento. L'office est sublime. On est entre ciel et terre."

p.181,""Le moment est venu de dire ce que j'ai vu" (2015), Philippe de Villiers, Albin Michel

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/soljenitsyne-enterre-au-monastere-donskoi-une-rue-de-moscou-portera-son-nom-06-08-2008-123595.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr