51fFrzqZK1L

"Le plus triste est de voir Maurras reprocher à Maritain, en même temps que ses idées et ses positions, le fait d'être "le petit-fils du désarmeur Jules Favres"et "l'heureux de la Juive". Ces arguments ad hominem, mêlés à une discussion sur des principes, constituent le plus exécrable aspect de la polémique "totalitaire". Encore ont-ils, dans un pays totalitaire, une certaine efficacité, alors qu'en l’occurrence, ils ne font qu'affaiblir les reproches adressés par Maurras à Maritain."

p.108,"Les dissidents de l'Action Française"(1978), Paul Sérant, Copernic

 

 

 

Procédé à son apogée avec Rebatet, toujours sur Maritain:

51HrG3sIXUL

   "La farce énorme de la main tendue des communiste avait trouvé chez les catholiques militants et chez les ministres de l'Eglise non seulement des complices, mais des crédules fervents. Jacques Maritain, coupant des poils de rabbin en quatre au nom du Sacré-Coeur, mobilisait toute la théologie et toute la métaphysique pour innocenter Israël, voire pour le proposer en modèle. Ce thomisme de synagogue avait, comme tant d'autres choses qui semblent planer dans une haute spiritualité, la plus triviale des explications: le partage du lit et du bidet, le conjuguo de notre philosophe avec la juive Raissa. [ J’avais souligné ce petit détail dans un de mes articles, et qualifié Maritain, comme il convenait,de souilleur de la race, Rassenschander. Quelques jours plus tard, dans une feuille soi-disant nationale, un dévot tricolore me répondait en s'étranglant d'horreur et en stigmatisant mon paganisme hitlérien.]

p.87/88, "Le dossier Rebatet (2015), passage des "Décombres" (1942)