"Reste qu9782841005970e c'est par l'orthodoxie que j'ai fait l'expérience de l'être et ce qu'on peut appeler la vibration ontologique. Elle m'a permis de faire cette expérience parce que, en France, cette église était pauvre et minoritaire. Née au départ des Russes fuyant la persécution du régime soviétique à l'encontre des croyants, réfugiée dans des garages ou des magasins désaffectés transformés en chapelle, il n'était question avec elle que ce qui venait du cœur. Parce qu'il fallait vivre et que seul le cœur permettait de vivre. D'où le paradoxe de ma position dans la société française et notamment dans le monde intellectuel.  Alors que la France tend à fuir la religion et tout faire devenir l'un des pays les plus athées au monde, la religion étant synonyme pour elle d'obscurantisme, j'ai grandi dans un monde fuyant l'athéisme, synonyme de persécution et trouvant dans la vie mystique profondeur et liberté, cette liberté  étant exprimée par la liturgie mais aussi par la vie intense de la pensée, à l'Institut Saint-Serge à Paris notamment."

p.138/139,"Entretiens au bord la mort" (2015), Bertrand Vergely, Bartillat