23 février 2015

Un prêtre dans le chaudron irakien

    "- Nous nous inscrivons dans une longue tradition de souffrance. Nous pouvons, si nous le désirons, la laisser nous isoler. Mais nous devons bien comprendre que cet isolement est un mensonge. Pensez à Owen. Pensez à ce père irakien et à ce père américain. Pensez à leurs enfants. Ne souffrez pas seuls. Faites à Dieu l'offrande de votre souffrance, respectez votre prochain, et peut-être que l'horreur absolue de cet endroit deviendra un petit peu plus supportable." p172, "Fin de mission"(2015), Phil Klay ,... [Lire la suite]
Posté par Sepo à 22:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 février 2015

Parfum de tristesse à Prague en 1985

   "D'abord pourtant, c'est la tristesse de la ville qu'il avait notée, une tristesse froide et sans ostentation, comme soucieuse de ne pas importuner le voyageur, une tristesse qui semble imprégner le voyageur depuis des temps si reculés que chaque arbre, chaque pierre, chaque fragment de maison s'en étaient trouvés marqués. Il se rendait compte maintenant que tristesse n'était que le nom pudique qu'il avait voulu donner à la laideur." p.77, "Prague Un mariage blanc"(1985), Benoît Peeters( textee) et Marie-Françoise... [Lire la suite]
Posté par Sepo à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2015

La nostalgie du futur comme essence du communisme ?

  "Là j'ai déniché dans les rayons une édition soviétique d'un recueil d'Evtouchenko. Un instant je me suis assis au bord de la fenêtre donnant sur l'Amour scintillant. Au milieu du livre, quelques vers évoquaient la "nostalgie du futur". C'est pour des phrases comme celle là que j'avais abandonné mon ébauche de doctorat. Elles me font fermer les yeux et plisser le front comme à l'écoute des Sonates du Rosaire ou des fados d'Alfama. J'en ai des frissons et des insomnies. Qui a mieux exprimer le mieux le malaise de la Russie... [Lire la suite]
Posté par Sepo à 09:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 février 2015

Parmi les vieux-croyants en Mandchourie

   "Je suivis la procession des hommes en robe noire et des femmes enchâlées se dirigeant prestement vers la maison de prière sans clocher ni pope. On me plaça à l'écart. Les halos des dizaines de cierges dansaient sur une étagère d'icônes artisanales qui traversaient le mur du fond. Les vieux-croyants marmonnaient des prières dans un russe ancien. Un à un, ils psalmodiaient et accomplissaient des lectures à la lueur d'un chandeleur. Les signes de croix à deux doigts étaient amples et fréquents. Les plus jeunes se montraient... [Lire la suite]
Posté par Sepo à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 février 2015

Louis XIII et la consolation de la musique

  "Louis XIII n'aime guère la vie de cour, mais il en apprécie certains divertissements. Le roi-soldat  a le goût de la danse et, plus intensément encore celui de la musique. Les témoignages en la matière ne manquent pas. Le mauvais temps ou une indisposition contrarient-ils  son plaisir de la chasse ? "Il s'enfermait seul dans son cabinet, rapporte le père Griffet, où il s'occupait à peindre ou à dessiner, ou à composer de la musique."La plupart des airs qu'on y chantait, assure la Grande Demoiselle,... [Lire la suite]
Posté par Sepo à 06:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 février 2015

De l'élégance

   "Être élégant, c'est respecter les autres; c'est aussi se respecter soi-même." p.32," Mais soudain la musique s'est tue: Journal 2009-2013"(2015), Gabriel Matzneff, Gallimard
Posté par Sepo à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 février 2015

Aïan, Finistère sibérien

   "A l'image de ses falaises, Aïan s'avéra être un cul-de-sac digne du bout de la terre. Chef-lieu du district, la ville est acculée à la mer d'Okhotsk, à califourchon sur une presqu'île surmontée d'une fantastique colline. Il n'y avait de piste ni vers le nord ni vers le sud. Le seul passage terrestre était celui que j'avais emprunté. J'ai appris que la rédaction de la gazette locale, L'Etoile du Nord, envoyait sa feuille de chou à Aïm, Djigda ou Nelkan grâce aux coucous de Vostok Avia, via Khabarovsk, sur le fleuve... [Lire la suite]
Posté par Sepo à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 février 2015

Haut-lieu bénédictin en Italie

    "Élevée au sommet d'une colline, l'abbaye Santa Maria del Monte de Cesena domine toute la région. Loin du tumulte de la ville et de la vie d'Emila qui y conduit, c'est un lieu de paix ineffable. Où qu'il se porte, rien n'arrête le regard. La beauté est partout. Entre les reflets lointains de l'Adriatique, les reliefs des Apennins et la plaine de Romagne, c'est une variété infinie de paysages d'une intense grâce. L'abbaye, austère de l’extérieur, recèle un trésor architectural et pictural. Les plus prestigieux... [Lire la suite]
Posté par Sepo à 06:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 février 2015

Rock and roll kazhak

Un petit détour par le Kazakhstan avec Dos-Moukassan et dans le temps, 1977 dans l'ère de Brejnev. On apprécie la limpidité mélodique. Une sensation de fraîcheur inactuelle. Pour s'initier à  la scène musicale soviétique, c'est par ici: http://www.lecourrierderussie.com/2014/05/soviet-groove-decadanse-sovietique/?utm_source=sidebar%20utm_medium=link%20utm_campaign=mostread Ce qui différencie le rock occidental du rock russe, c’est l’importance donnée aux textes. En URSS, les poètes pouvaient remplir des stades entiers. D’où... [Lire la suite]
Posté par Sepo à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 janvier 2015

Scène du métro parisien

    "Il change de ligne à République. Dans la rame, Xavier compte: trois Blancs, dix Noirs, cinq Chinois et huit Rebeus. Paris, normal. Mais on n'a pas le droit de parler de ça, sinon tout de suite les bobos gueulent qu'on est raciste." p.356,"Vernon Subutex I"(2015), Virginie Despentes, Grasset
Posté par Sepo à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]