29 octobre 2015

Paysage du Nord de la France

    "Cette région de France, avec ses vastes étendues de paysage agricole, suprêmement disciplinées et cultivées, démontre que la terre peut être exploitée jusqu'à la moindre parcelle sans perdre de sa fraîcheur et de son naturel.(...) Mais ici, dans le Nord de la France, où l'agriculture s'est alliée à la poésie au lieu de la bannir, on comprend mieux la haute beauté d'une terre travaillée, humanisée, mise en relation avec la vie et avec l'histoire, en comparaison du matériau brut dont est encore revêtue la plus... [Lire la suite]
Posté par Sepo à 22:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mai 2015

Entre printemps et été

   Dand le récit La grâce des dimanches de juin: "J'ai toujours trouvé que les dimanches de juin avaient un éclat particulier, une sorte de grâce. je ne sais si cela tient à la saison, à cette forte impression d'entre-deux - entre le vert tendre de mai et l'été qui assomme. La mer est une alliée essentielle: elle ajoute à la grâce. J'ai le souvenir de dimanche de juin lumineux, il y a bien longtemps, au fond de la rade de Brest." p109,"Les proximités éternelles"(2000), Philippe Le Guillou, Mercure de France
Posté par Sepo à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2014

Une grotte mariale dans le Vexin

En traversant un village du Vexin à plusieurs reprises, je n'avais jamais remarqué ce lieu de dévotion nichée dans l'anfractuosité d'une roche à la sortie du village. Une discrétion remarquable que l'on conservera. Cliquer pour agrandir
Posté par Sepo à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 août 2014

Portrait des Estoniens

    "Peuple travailleur, propre, rangé, mais très positif, sans grands besoins religieux, avec beaucoup moins d'imagination ou de sensibilité poétique que le russe, froid, assez teinté de germanisme, de par une servitude séculaire, quoiqu'il eût le désir de secouer ce fardeau, --assez dur, âpre, sans la plasticité et la finesse des Slaves." p.126/127," Ma rencontre avec la Russie"(1953), Hiromoine Vassily, Ciutad de Bueno Aires para la Iglesia catolica rusa Itinéraire de l'auteur:... [Lire la suite]
Posté par Sepo à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 août 2014

Lancement d'Etretat

   "Dans " Le Livre de Bord", il a raconté comment il avait pu gagner ce "trou" normand, alors inconnu, la vie s'abritaient de pauvres pêcheurs, toute cete contrée si belle, mais désolée. Sous son impulsion, tout changea: la pêche fut organisée, des amis de Paris vinrent le voir, les beautés du site furent proclamées dans dix journaux, des maisons nouvelles furent construites, les"baigneurs" firent leur apparition: Etretat était lancé." p.82," Côte d'Azur"(1953), Jules Bertaut, Hachette
Posté par Sepo à 16:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 août 2014

Marché aux fleurs à Nice avant 1850

 Alphonse Karr qui s'exprime ainsi: "J'avais été frappé, en arrivant à Nice, dit-il, de voir que ce beau climat permettait sans aucun doute de cultiver à l'air libre non seulement toutes les plantes qui sont ainsi cultivées en France, mais encore toutes celles qu'on cultive en orangerie et en serre tempérée. Or il n'y avait pas de fleurs à Nice; Nice se contentait de sa flore sauvage, qui, à la vérité, est riche, variée et exclusivement printanière. Quand un habitant voulait avoir un bouquet, il le commandait à Gênes, d'où on... [Lire la suite]
Posté par Sepo à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 juillet 2014

Lancement de saint-Raphaël

     "Mais les quinze dernières années de sa vie ne se passèrent pas à Nice, qu'il avait cependant aimée et chantée. Une fois de plus, la bougeotte s'était emparée de lui: il lui fallait à tout prix découvrir un nouveau coin de terre, lancer une nouvelle ville. Au cours de ces randonnées en bateau, il avait eu l’occasion de descendre plusieurs fois à Saint-Raphaël, il avait été séduit par le calme de ce petit asile verdoyant habité par seulement quelques pêcheurs, il s'y était établi pour une semaine, puis bientôt... [Lire la suite]
Posté par Sepo à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 mai 2014

La morale du vin

     "J'ai souvent constaté - mais ce n'est pas une règle - que tout individu élaborant un bon vin est rarement odieux. "On fait le vin que l'on est.", a coutume d'affirmer Emile Peynaud. "Vous pouvez deviner la qualité d'un cru rien qu'en regardant le vissage de l'homme qui l'a fait. La sincérité, l'honnêteté du viticulteur, vous la retrouverez dans le vin qu'il vous sert. La fausseté aussi", me disait Alexis Lichine. Le vin exige des qualités humaines indéniables pour domestiquer la vigne et conduire à bien une... [Lire la suite]
Posté par Sepo à 22:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 mars 2014

Van Gogh sur Auvers sur Oise

Trouvé dans le hors-série du Figaro, "Van Gogh, le soleil noir de la mélancolie": http://boutique.lefigaro.fr/produit/122684-van-gogh/#xtor=SEC-214 "Quant à moi, je suis tout à fait absorbé dans l'étendue infinie des champs de blé contre les collines, grande comme la mer, aux couleurs délicates, jaune, vert pâle, violet d'un terrain sarclé et labouré, régulièrement moucheté par le vert des plants de pommes de terre en fleur, tout cela sous un ciel au tons subtils, bleus, blancs, roses, violets. Je suis plongé tout à fait dans une... [Lire la suite]
Posté par Sepo à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 février 2014

Tombeau de Chateaubriand

L'édition ancienne du Guide Vert Michelin reprend avantageusement cette évocation de Chateaubriand par Edouard Herriot: "Ce fut un géant des lettres, un splendide isolé. Et, après s'en étonné, on comprend qu'il ait voulu être enseveli sur roc solitaire, sans rien rien autour de lui que la mer inspiratrice de ses premiers songes. Sur la limite de deux siècles, il se dresse comme une île, destiné à connaître, même après sa mort, les convulsions de la guerre, escarpé de nature, distant du commun des hommes et préférant leur société... [Lire la suite]
Posté par Sepo à 21:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]