index

"Publié en 2015, Soumission consacre en effet plus d'une dizaine de pages à l'abbaye à laquelle le narrateur houellebecquien rend une visite pleine d'espoir. Lorsque à la page 08 il se présente à l'abbaye, arrivé en taxi de la gare TGV de Poitiers, le frère hôtelier l’accueille en ces termes:"Nous sommes très heureux de vous revoir, vous étiez venu il y a vingt ans, vous écriviez sur Huymans ? "Et le narrateur jusque là fort isolé d'être ému aux larmes d’avoir été ainsi "reconnu". La réalité fut quelque peu différente. Lorsqu'en décembre 2013 Michel Houellebecq, après un e-mail de réservation où il se présentait comme l'écrivain qui "travaille sur Huymans" était arrivé à bon port, le frère qui se trouvait à la porterie le prit pour un...SDF. Et, pour en avoir le cœur net, il alla vérifier auprès de son confrère hôtelier la véracité de la réservation."

p.43"Ces lieux qui ont fait la France"(2015), François-Guillaume Lorrain, Fayard

Sur ce séjour:

http://www.lemonde.fr/festival/article/2015/08/21/six-vies-de-michel-houellebecq-5-6-trois-jours-et-deux-nuits-au-monastere_4732288_4415198.html

http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2015/02/07/Quand-Michel-Houellebecq-faisait-retraite-a-Liguge-2213689