L'édition ancienne du Guide Vert Michelin reprend avantageusement cette évocation de Chateaubriand par Edouard Herriot:

Michelin-Et-Compagnie-Tourisme-Bretagne-N-1979-Livre-916495178_ML

"Ce fut un géant des lettres, un splendide isolé. Et, après s'en étonné, on comprend qu'il ait voulu être enseveli sur roc solitaire, sans rien rien autour de lui que la mer inspiratrice de ses premiers songes. Sur la limite de deux siècles, il se dresse comme une île, destiné à connaître, même après sa mort, les convulsions de la guerre, escarpé de nature, distant du commun des hommes et préférant leur société qu'il méprise le hautain plaisir de poursuivre son dialogue avec son vieil ami l'Océan."

p.174," Bretagne"(1969), Michelin coll. Guide Vert

 

 

P1050168